TROMPER PAR L’IMAGE ?






Faux semblants

Les jeunes du Collège Édouard Pailleron, à Paris 19ème avec  Alexandra Serrano.

En quoi les choix de point de vue, cadrage, légende peuvent-ils orienter notre interprétation ?
Notre point de départ se situe en Amazonie brésilienne en 2015 : on y découvre par voie aérienne 450 géoglyphes dont la présence reste inexpliquée. Ces tracés géométriques, autrefois recouverts par la canopée, sont rendus visibles à cause de la déforestation.
Nous émettons deux hypothèses opposées quant à leur origine. Sont-ils les vestiges d’anciennes civilisations ou bien la manifestation de présences extraterrestres ? Ensemble, nous avons créé une fausse documentation en jouant sur différents registres d’images (archives, vues satellitaires de Google Earth, unes de presse, rapports scientifiques) dans le but de construire des preuves en image pour étayer nos deux théories.
En photographiant les formes des géoglyphes tracées à même le sol des Buttes-Chaumont, nous avons imité les vues aériennes, brouillé les échelles et rejoué par le cadrage le décor d’une forêt luxuriante. Ce qui nous a permis d’expérimenter et révéler les mécanismes récurrents de la manipulation des images.
Publication réalisée par les jeunes de 4ème du Collège Édouard Pailleron, à Paris 19ème : Rayan AJILI Fériel, BANACEUR, Imane BELARBI, Yann BENONY, Raphaël CAMFRANCQ, Jannat CHTIOUI, Amel DAHMANE, Jeanne DE CORBIERE, Mustafa DIABY, Naite DIOMBERA, Assetou DOUKANSSI, Jaynise FAIDER, Laura GILLARD, Mohamed HASSENE-DAOUADJI, Nicolas HAN, David HENAO ARISTIZABAL, Hayfa JMAGUER CHANTOU, Oumar KANTE, Ali KHAFAGI, Mohamed KONE, Kassoum KONE, Anouk LE NAMOURIC, Adama MEITE, Boris MILLET, Federico MONIEN, Jessyca NAKACHE, Magnès OBA, Faizur OBASA, Eliott ROLLIN, Melissa SILVA, Aminata SOUMAH, Ibrahim SYLLA avec l’artiste Alexandra Serrano et Marie Buisson, professeure d’arts plastiques, Lilia Samali, co-directrice de la SEGPA.

Conception graphique : Maxisouk - Maxime Bersweiler & Soukvilay Cordier
LES JEUNES PRENNENT LA PAROLE SUR LEUR PROJET
Atelier mené par Alexandra Serrano avec les jeunes du collège Edouard Pailleron, Paris 19e © Matthieu Samadet